Devenir des sites miniers

UNE ACTIVITÉ MINIÈRE DURABLE ET RESPONSABLE.
De par la nature de l’activité, un chantier minier aurifère est limité dans l’espace et dans le temps. Les sociétés aurifères qui quittent un site après l’avoir exploité, ont l’obligation de le réhabiliter (selon les articles 79 et 79-1 du  Code minier  et des articles L.211.1 et L.512.17 du Code de l’environnement). La réhabilitation des sites constitue donc la dernière étape de fermeture d’un chantier elle est planifiée dès son ouverture et mise en œuvre eu fur et à mesure de l’avancée du chantier.  La revégétalisation, est la solution actuellement préconisée par les pouvoirs publics en matière de réhabilitation, mais elle ne demeure pas la seule alternative envisageable. 
 
L’étude  « L’après-mine en Guyane : opportunités de reconversion économique des sites miniers « , met en avant pas moins de 7 scénarii classés par grande thématique (agriculture et élevage, aquaculture, éco-tourisme , base de recherche, centre d’apprentissage et de formation, valorisation des stériles et des résidus en matériaux de construction, énergies vertes).
 
Cliquez ici pour lire la synthèse de l’étude Synthèse étude_triptyque A4
L’intégralité de l’étude est disponible sur simple demande.
 
Quelques exemples : réhabilitation et revégétalisation
 
Le bureau d’étude CAEX REAH possède plus de 15 ans d’expérience dans le domaine de l’environnement Guyanais. Suite à la concertation de la FEDOMG (Fédération des Opérateurs Miniers Guyanais) et de la DIREN (administration), ils ont créé la Pépinière Des Mines pour apporter les moyens et l’expérience dans le domaine de la remise en état des sites exploités. Grâce à ce nouvel outil, il a été possible de mettre en œuvre des tests in situ (financement OSEO et FEDER), en site minier, sur un panel d’espèces forestières locales pour les suivre plusieurs années et en extraire une liste d’espèces réellement adaptées au contexte très particulier des mines d’or guyanaise, des espèces robustes et ne nécessitant aucun entretien. Des protocoles ont été élaborés et sont appliqués sur divers sites miniers. Des associations d’espèces légumineuses avec des essences nobles, des semences de riz en zone boueuse, la fixation de berges par des espèces à enracinement rapide, des plantations d’arbres fruitiers appétant etc.. Aujourd’hui la Pépinière Des Mines poursuit ses travaux expérimentaux et réhabilite l’un des plus grands sites alluvionnaires de Guyane : La mine de CMB à Roura, placer Yaoni, Boulanger et Devez. Elle a à l’heure actuelle plusieurs centaines d’hectares réhabilités répartis sur le territoire.
 Delphine MIAU
CAEX REAH
Bâtiment Ifremer – Domaine de Suzini
97300 Cayenne
Pour aller plus loin, Revégétalisation Yaou_KMS