Traitement des minerais d’or

LES DIFFÉRENTS TYPES DE TRAITEMENT DES MINERAIS D’OR.

Les procédés gravimétriques sont traditionnellement utilisés pour concentrer le minerai d’or. Ces procédés présentent de bons résultats lorsque le minerai contient de l’or libre à la bonne granulométrie. Toutefois, dans le cas du minerai non libéré et à granulométrie fine, la récupération de l’or par les méthodes gravimétriques devient assez compromise.
Cette présentation décrira les méthodes complémentaires destinées à la concentration et au traitement de l’or, grâce au recours à des technologies propres, telles la flottaison et la cyanuration contrôlée, qui permettent d’atteindre de hauts niveaux dans la récupération de l’or.
Pour finir, seront évoqués les défis à la viabilisation de l’utilisation de ces procédés dans des exploitations minières artisanales et à petite échelle.  

Cliquez ici pour aller plus loin Traitement des minerais_ JDO_2014

Cliquez ici pour aller plus loin Autres traitements du minerai_G DE TOMI_KMS

                                                                                                  Giorgio DE TOMI                                                                                                                                                                                                                                                                                         Université de Sao Paulo, Brésil Kayenn Mining Symposium

LES PROCÉDÉS DE TRAITEMENT PAR CYANURATION Y COMPRIS LES MÉTHODES DE DESTRUCTION DU CYANURE RÉSIDUEL

  « … après avoir mentionné les principes de base de la cyanuration, les principaux facteurs influençant la lixiviation de l’or par le cyanure sont passés en revue.
Les procédés de lixiviation qu’ils soient statiques (cyanuration en tas ou en fosse) ou dynamiques (cyanuration en cuve agitée ou en Pachuca) sont ensuite présentés.
L’or sous forme de complexe cyanuré peut être récupéré de la solution par cémentation sur zinc (par exemple, par le procédé Merrill-Crowe) ou par électroextraction, généralement après enrichissement et purification de la solution à l’aide de charbon actif.
Les caractéristiques principales des charbons actifs ainsi que les facteurs influençant l’adsorption et l’élution de l’Au sont commentés de même que les méthodes d’adsorption (CIP, CIL et CIC).
Plusieurs schémas de traitement d’installations équatoriennes sont donnés à titre d’exemple pour mettre en évidence la combinaison de ces différentes techniques et de montrer que certaines entreprises ou mineurs artisanaux de ce pays diminuent ou suppriment l’amalgamation dans un souci d’un meilleur respect de l’environnement ainsi que d’une meilleure gestion des ressources naturelles et d’une plus grande rentabilité.
Il est clair qu’étant donné le souci des exploitants de respecter l’environnement et, bien entendu, la réglementation, il est intéressant de mentionner les approches qui leur permettent de diminuer l’impact de leurs installations et, en particulier, les méthodes de destruction du cyanure. »

Cliquez ici pour aller plus loin Les procédés de traitement par cyanuration_C Lucion_KMS

Christian LUCION et Ernesto DE LA TORRE
Université catholique de Louvain
Kayenn Mining Symposium

LIXIVIANTS ALTERNATIFS AU CYANURE

Cliquez ici pour aller plus loin Lixiviant alternatif au cyanure_JFT_KMS

Jean-François THOMASSIN

Kayenn Mining Symposium